Dernier sondage

Qui aimeriez-vous fesser ?

(1111 votes)

  • 27%
  • 18%
  • 16%
  • 14%
  • 12%
  • 6%
  • 4%
  • 3%

Nos Amis

Autour de la fessée - La blog d'Isabelle

Au fil des jours

Spanking photo blog

Spank OTK

 

Chemin privé...

Nos photos
Nos vidéos

Accès Membres

L'accès à notre section privée est réservé aux participants actifs de nos stages. Il n'est pas possible de s'inscrire directement sur le site. .



Protection des enfants ICRA
Protection des enfants ICRA

INT_headerL’école du « bon vieux temps » retrouvée !                 

 Julie C - 45 ans

Bonjour à toutes et tous

 

Bon vieux temps, il faut le dire vite ! Le temps où les élèves respectaient les enseignants(es) eux mêmes, n’hésitant pas à avoir recours à la fessée et aux châtiments divers pour se faire respecter. J’ai pu redécouvrir cette période de ma vie qui m’effrayait terriblement mais, qui, au fil du temps, a alimenté mon fantasme N° 1. J’en profite pour saluer toute l’équipe qui m’a accueillie dans un lieu digne des œuvres de « Marcel Pagnol » ou « d’Alain Fournier » …
En m’inscrivant sur le site, je n’imaginais pas autant d’engouement et de respect pour notre passion... A vrai dire, j’avais même un peu peur de tomber sur des fantasmeurs recherchant un quelconque rendez-vous à caractère sexuel au final. Il n’en était rien, le sexe est interdit durant le séjour (du moins en public) et le discours d’introduction de « Sœur Emeline » était sans équivoque sur la question !classe

Nous rentrons donc dans la classe où un décor des années 50 nous attendait : Tables, chaises et même le bureau austère de la Mère Supérieure. Dans le coin, un prie-Dieu de la même époque attendait les pénitents. Au mur, juste derrière le bureau, une carte de France défraichie veillait sur l’assemblée.

Machinalement, je me suis dirigée vers la première table sur laquelle un bristol plié indiquait mon nom. J’ai cru bon d’occuper les lieux et je me suis assise, très sagement avec une foule de souvenirs remontant de très loin… Grave erreur… La Mère Supérieure a fondu sur moi, m’a sermonnée sur mon comportement  (J’avais oublié de me tenir debout à coté de la chaise) et je fus conduite sur l’estrade pour entendre la sentence de la 1° punition de la journée :

« Mademoiselle, pour votre comportement, vous recevrez 25 claques sur les fesses nues ! Allons, troussez votre jupe devant vos camarades !»

J’étais morte de honte d’exposer ainsi mes cuisses rondelettes et ma culotte…

2° erreur : Je ne portais pas la culotte blanche règlementaire qui monte sur les hanches et que j’avais volontairement refusé d’acheter…. Ce fut 10 coups de martinet et une mise au coin, les fesses nues en prime…

Je n’avais jamais été fessée en public (sauf il y a fort longtemps) mais j’ai pu découvrir ce sentiment de honte, d’impuissance et de doux plaisir dans les mains sévères de Sœur Emeline.

J’ai même versé une petite larme de Stress à l’issue de ma 1° correction….

Le reste de la journée s’est déroulé dans cette ambiance scolaire. Tantôt réprimandée, tantôt récompensée ; me régalant également (j’en ai eu honte) de voir les postérieurs de mes camarades, homme et femmes, rougir sous les verges, le martinet ou la cane Anglaise.

 

Mis à part le chapitre des châtiments, nous avons eu le grand plaisir de retrouver le vieux porte-plume « Sergent Major » et son buvard Jaune paille qui a vu débuter nos premiers mots sur un feuille de papier ! J’avoue avoir  vraiment oublié ce détail et les tâches d’encre qu’il provoque si l’on y prend garde… Je vous laisse imaginer la suite !

 

Je me suis inscrite au prochain stage et je dois spécialement réviser les départements Français, la règle d’accord du participe passé et l’imparfait du subjonctif !

 

A suivre ….

 

Julie

 

clapVoir les photos

separateur